Retrouvez-nous

Adresse

5009 rue Marion

Trois-Rivières, Qc 

G9A 0G1

 

Téléphone

(819)415-2262 poste 0

 

Heures d’ouverture Réduites:

Lundi – Mercredi :
9h30 – 17h30
Jeudi – Vendredi :
9h30 – 19H00
Samedi : 9h00 – 17h00
Dimanche : 10h00 – 17h00

La culpabilité…

La culpabilité…

Ah la culpabilité! Un sentiment si fort et que nous ressentons souvent sans vraiment avoir commis de crime… Réellement, la définition de la culpabilité selon le Larousse est: État de quelqu’un qui est coupable d’une infraction ou d’une faute; sentiment de faute ressenti par un sujet, que celle-ci soit réelle ou imaginaire.

D’accord! Analyser seulement la dernière fois que vous vous êtes senti coupable. Honnêtement, est-ce que vous étiez réellement coupable d’une infraction ou d’une faute? Bon… la faute peut être réelle ou imaginaire, mais… est-ce vraiment une faute?

Personnellement, ce sujet me touche particulièrement! J’avais vraiment (et j’invente cette maladie) le syndrome de la culpabilité aigu et chronique! Je ressentais constamment un sentiment de culpabilité pour tout et pour rien. Très intense me direz-vous, mais attendez de lire la suite et vous me direz ensuite si vous ne souffrez pas aussi peut-être de ce malaise 🙂

Tout d’abord, le mot culpabilité est un nom féminin. Hé oui! sincèrement, ce n’est vraiment pas une surprise. Combien d’entre vous avez sentit émerger un sentiment de culpabilité une fois le calme revenu après avoir couché vos enfants? Pour ma part, se sentiment peut ressortir à chacune des étapes tel genre de soirée: servir un repas peu digne du guide alimentaire canadien à mon fils, le laisser écouter la télévision, car je suis trop fatigué pour courir avec lui, qu’ensuite je laisse tomber le bain, car il est déplaisant et je ne veux pas débattre avec lui, qu’il me crie pour avoir encore d’autres histoires et d’autres colleux malgré que j’ai suffisamment donné, que je monte le ton après la 5e fois à aller en haut pour qu’il se couche et finalement, je me sens encore une fois coupable d’apprécier le calme quand enfin il est coucher….

Encore une fois, de façon personnelle, je ressens de la culpabilité au cours d’une belle journée ensoleillée (ou pas, mais pire si elle l’est) quand: je ne fais pas mon ménage, que j’ai quand même été mener mon fils à la garderie malgré le fait que je n’avais rien aujourd’hui, que je n’ai pas été faire marcher le chien et moi-même, que j’ai écouté la télévision et perdu mon temps, finalement pour toutes les raisons si elles ne sont pas productives.

Maintenant, êtes-vous toujours en mesure de dire que je suis intense? Pensez-vous peut-être avoir le même syndrome que moi? 🙂 J’ai récemment découvert un baume assez efficace (pas Magic, mais apaisant) contre cette « maladie » …. Le lâchez prise! Wow. Oui! Pourquoi pas? Pouvons-nous arrêter de nous taper sur la tête pour tout ? J’ai essayé une immersion intense dans la lâchez prise. Une journée complète plongée au complet dans le « je m’en foutis ».

Je n’avais absolument rien cette journée-là et j’ai décidé de suivre ce que j’avais vraiment envie et Besoin cette journée-là. Finalement de 9h30, après être aller porté mon garçon j’ai allumé la télévision et je l’ai fermé à 15h30 pour aller le chercher. Je me suis levé seulement pour aller aux toilettes et me chercher du popcorn et d’autres nourritures de ce genre aussi vitales. Toute la journée, j’ai combattu mon syndrome avec ténacité en me laissant guider par mes instincts primaires et non pas ce qu’il paraissait « bien » de faire. Je suis allé chercher mon fils et j’étais très heureuse de le voir. Nous avons beaucoup joué ensemble et notre soirée s’est vraiment bien déroulée.

Pourquoi est-ce qu’on s’inflige autant de pression? Pourquoi n’aurions-nous pas le droit de faire simplement ce que l’on veut parfois sans se juger? J’ai réalisé que la culpabilité est mon combat et je suis prête à m’en départir. J’ai constaté que j’étais tellement plus calme et aimante lorsque j’atténue ce sentiment. Pour m’aider, j’ai simplement commencé à me demander: est-ce que ce sentiment de faute ressenti par un sujet est réel ou imaginaire? Provient-il de moi ou de la vision des autres?

Ne me croyez pas, essayez-le! Allez vous chercher ce baume Magic de « lâchez prise » en vente à la boutique « à l’intérieur de toi » 🙂

https://www.carolinebaribeau.ca/post/la-culpabilit%C3%A9

caroline.baribeau.l

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x