Retrouvez-nous

Adresse

5009 rue Marion

Trois-Rivières, Qc 

G9A 0G1

 

Téléphone

(819)415-2262 poste 0

 

Heures d’ouverture Réduites:

Lundi – Mercredi :
9h30 – 17h30
Jeudi – Vendredi :
9h30 – 19H00
Samedi : 9h00 – 17h00
Dimanche : 10h00 – 17h00

Le Yoga et le système immunitaire

Le Yoga et le système immunitaire

Comme nous le savons, le stress psychologique peut avoir un impact sur de nombreux systèmes de l’organisme.  On lui confère de nombreuses conséquences, dont l’affaiblissement du système immunitaire et l’augmentation de l’inflammation chronique.  Par contre, l’inflammation fait naturellement partie de la réponse immunitaire et à court terme, elle peut se voir utile pour guérir les blessures et les infections, mais l’inflammation chronique n’a promet pas les mêmes résultats.

Le yoga est une ancienne pratique de l’esprit et du corps qui est de plus en plus reconnue pour ses bienfaits pour la santé dans diverses conditions cliniques et non cliniques. 

De nouvelles recherches publiées dans le Journal of Behavioral Medicine suggèrent que le yoga peut être un moyen utile de stimuler votre système immunitaire et de réduire l’inflammation dans le corps.  Je vais vous épargner tout le jargon théorique, mais en voici quelques données:

 Elles démontrent que le yoga peut être utilisé comme une intervention complémentaire pour la population à risque ou déjà souffrant de maladies à composante inflammatoire. « Au-delà de cela, la pratique du yoga peut exercer d’autres effets bénéfiques en améliorant l’immunité à médiation cellulaire et muqueuse »

Journal of Behavioral Medicine, 09 Feb 2018, 41(4):467-482
DOI: 10.1007/s10865-018-9914-y PMID: 29429046 

« Les chercheurs ont découvert un schéma général selon lequel le yoga réduit les marqueurs pro-inflammatoires, avec les preuves les plus solides de la réduction d’une cytokine appelée IL-1beta. Il existe des résultats mitigés, mais prometteurs concernant d’autres types de marqueurs pro-inflammatoires. Une étude a révélé que le yoga augmentait les niveaux de cytokines anti-inflammatoires telles que l’IL-10. Un autre essai a révélé que le yoga pouvait médier l’inflammation au niveau génomique, en modifiant les niveaux de protéines qui contrôlent la transcription de l’ADN des gènes des cytokines pro-inflammatoires. »

https://www.psychologytoday.com/ca/blog/urban-survival/201802/new-research-how-yoga-boosts-your-immune-system

De manière générale, la compilation des recherches démontre que le yoga a un effet anti-inflammatoire prometteur dans le corps.  Malgré le fait que, les chercheurs non pas déterminés une « posologie » idéale pour la pratique du yoga, la plupart des rechercher on utilisé un protocole de yoga avec des séances de 30-90 minutes, de 1-7 fois par semaine et sur une durée de 8-12 semaines.

Comme pour la plupart des pratiques corps-esprit, une pratique régulière et cohérente est la plus prometteuse.

Organes et glandes stimulées par la pratique du yoga :

THYMUS : Le thymus est un organe situé dans la partie supérieure du thorax, à l’arrière de la partie supérieure du sternum. Il supporte la différenciation et la sélection des lymphocytes T, ce qui lui confère un rôle dans L’auto-immunité. Le thymus joue un rôle très important dans la mise en place du système immunitaire chez l’enfant en assurant la maturation des lymphocytes T aussi appelés thymocytes.

  • STIMULÉ PAR LES POSTURES D’OUVERTURE DE COEUR

RATE : La rate est un organe profond, situé dans l’hypocondre gauche en regard de la 10e côte, accolé à la face latérale de l’estomac, la grande courbure. Elle joue un rôle dans l’immunité et dans le renouvellement des cellules sanguines.

  • STIMULÉE PAR LES POSTURES À PLAT VENTRE ET LES TORSIONS

SYSTÈME LYMPHATIQUE:  Le système lymphatique est associé à deux notions :

  • d’une part un réseau, à sens unique, de vaisseaux lymphatiques, dont les vaisseaux naissent dans les différents tissus du corps pour rejoindre les ganglions, qui permettent la circulation et le nettoyage de la lymphe et dans une certaine mesure la clairance de particules insolubles ;
  • De plus, tous les organes où se trouvent de grandes quantités de globules blancs : les ganglions lymphatiques, les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses (MALT), la moelle osseuse, ainsi que des organes tels que la rate et le thymus.
    Ces tissus font partie du tissu lymphoïde à l’exception de la moelle osseuse.

Le rôle du système lymphatique est multiple.

  1. Il draine les excès de liquides se trouvant au niveau des tissus et participe à la détoxication des organes et du corps.
  2. Il contribue à la circulation de nutriments (mais moins que le sang).
  3. Il permet la circulation dans tout le corps et hors des vaisseaux sanguins des globules blancs, dans le processus d’activation de la réponse immunitaire spécifique. C’est un élément essentiel du système immunitaire et des processus cicatriciels.
  4. Il contribue à la circulation des hormones.
  • STIMULÉ PAR LES INVERSIONS

SYSTÈME DIGESTIF:  On connaît deux fonctions importantes au système immunitaire intestinal.

La première concerne la fabrication d’anticorps qui se déclenche lorsque notre tube digestif est en contact avec des bactéries, virus ou parasites dangereux, souvent responsables de diarrhées.

La deuxième fonction concerne, au contraire, le blocage de la quasi-totalité des réactions immunitaires envers les protéines alimentaires, phénomène essentiel pour la nutrition.

Cette deuxième fonction exercée par le système immunitaire intestinal, qui est donc d’empêcher les réactions immunitaires de se produire vis-à-vis des aliments, s’appelle « la tolérance orale » (tolérance aux aliments).

  • STIMULÉS PAR LES TORSIONS

Bonne séance 🙂 Namaste

Prochainement sur le blog de Caroline Baribeau : Initiation aux chakras et vidéo d’une séance de yoga (système immunitaire)

caroline.baribeau.l

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x