Retrouvez-nous

Adresse

5009 rue Marion

Trois-Rivières, Qc 

G9A 0G1

 

Téléphone

(819)415-2262 poste 0

 

Heures d’ouverture Réduites:

Lundi – Mercredi :
9h30 – 17h30
Jeudi – Vendredi :
9h30 – 19H00
Samedi : 9h00 – 17h00
Dimanche : 10h00 – 17h00

Le syndrome de la superwoman

Le syndrome de la superwoman

Je crois sincèrement que plusieurs se sentent extrêmement interpellés par ce titre.  Telle une super héroïne avec sa cape, nous volons le poing bien en avant pour braver nos journées remplies d’obstacles, de choses à faire et à penser! J’imagine très bien la caricature d’une telle héroïne.  Une femme avec 20 bras pour tout faire en même temps comme l’image la déesse indienne Durga* en affichant un beau sourire qui fait mine que tout va tellement bien! Avouez que cette image représente parfaitement comment vous vous sentez 🙂

Nous n’arrêtons pas de parler de la pression mise sur les femmes dans notre société! C’est complètement fou et surtout ridicule la pression que NOUS nous mettons! Oui, la société actuelle est exigeante, mais je crois que la plus grande pression est celle que nous nous mettons soi-même.  Pourquoi? Personnellement, je crois que c’est en grande partie à cause que nos vies sont dorénavant accessibles et mises en première page sur les médias sociaux, que les gens se permettent de juger ou de commenter tout ce qu’on fait,  que nous voulons bien paraître à la vue de tous, que nous voulons tout faire parfaitement, être les meilleures, etc. Mais encore une fois, POURQUOI et surtout pour QUI?

Par exemple, mon fils n’a pas d’opinion sur mon linge… Bien au contraire, plus je suis en « mou », plus je joue avec lui 🙂 Avouez qu’il n’est pas facile de courir en talon haut dans la pelouse! Quoi que… nous pourrions rendre ça pratique en nous mettant un sac de graine a pelouse à la taille pour en semer dans les trous faits par les talons… 🙂   C’est complètement ridicule me direz-vous! Par contre, c’est tellement un exemple de la pression que je vous parle. Pourquoi doit-on rendre efficaces et productives pratiquement toutes nos minutes dans une journée?

Ma mère est atteinte de la sclérose en plaques depuis près de 31 ans. Elle me disait souvent que la seule chose qui aurait pu l’arrêter dans sa vie, c’est cette maladie. Évidemment qu’après le diagnostic, elle est devenue beaucoup plus limiter. Mais deviner quoi; elle est encore et sera toujours une superwoman!  Ironique, triste, admirable et sage… Inconsciemment (comme la plupart d’entre nous), ma mère est encore celle qui ne se plaint jamais. Malgré le fait qu’elle va nous quitter prochainement, elle a toujours le sourire et cherche à faire tout par elle-même bien qu’elle n’en est plus capable.  Elle souhaite encore que ses enfants ne manquent de rien et elle s’assure qu’ils vont bien. Elle veille au grain pour tous les gens qu’elle aime et elle fait preuve d’une résilience inouïe.  Le plus triste c’est qu’elle ne le voit même pas. Elle ne réalise pas qu’elle fantastique et qu’elle fait de son mieux! Elle est encore une superwoman pour les bons et les mauvais côtés! 

Nous sommes toutes extraordinaires dans ce rôle.  Par contre, nous devrions ajouter plusieurs bras à notre héroïne:

– un qui nous tape dans le dos pour nous félicité de notre beau travail

– un qui nous fait un gros câlin pour nous rassurer

– un autre qui nous donne à manger (car on se néglige souvent)

– un qui nous tend un oreiller

– ….

Je vous entends me dire que nous n’aurons pas assez de place pour tous ses bras si nous n’arrêtons pas dans ajouter… et vous avez totalement raison! Prenez donc quelques minutes pour analyser les bras de votre Durga.  Est-ce qu’il y a des bras accaparés par des choses sans importance? Est-ce que d’autres pourraient se libérer en déléguant un peu des tâches (même si elles ne seront pas faites parfaitement comme nous l’aurions souhaité)? Se trie est important, car oui nous avons une limite au nombre de bras que nous pouvons avoir et malheureusement, ces parfois quand nous en avons un qui tombe ou un qui nous pousse en plein milieu du visage que nous nous rendons compte que nous avons trop, que nous sommes épuisés et il est parfois trop tard…

Soyons des superwoman avec des millions de bras qui sont fières de faire de leur mieux! Mais prenons aussi le temps de se mettre une main sur notre coeur pour écouter ce qu’il a à nous dire…

*Durga est une des formes sous laquelle Shakti, la déesse-mère est apparue à l’appel des dieux pour combattre le buffle-démon Mahisha. C’est une guerrière. Elle porte un sari rouge symbolisant l’action et la destruction des démons. Elle a plusieurs bras, car les dieux lui ont chacun donné une arme pour se battre : le disque de Vishnu; la lance de Kumara; l’arc et la flèche de Surya, le dieu du soleil; la hache de Chandra, le dieu de la lune; une masse de Yama, le dieu de la mort; la hache d’Agni, le dieu du feu; la conque de Vayu, le dieu du vent; le trident de Shiva. Ainsi armée, elle partit tuer Mahisha en chevauchant un lion. Elle est souvent représentée avec huit bras.

http://guillaumeinde.over-blog.com/pages/Les_dieux_indiens-645227.html
https://www.carolinebaribeau.ca/post/le-syndrome-de-la-superwoman

caroline.baribeau.l

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x