Retrouvez-nous

Adresse

5009 rue Marion

Trois-Rivières, Qc 

G9A 0G1

 

Téléphone

(819)415-2262 poste 0

 

Heures d’ouverture Réduites:

Lundi – Mercredi :
9h30 – 17h30
Jeudi – Vendredi :
9h30 – 19H00
Samedi : 9h00 – 17h00
Dimanche : 10h00 – 17h00

Rire, danser, être heureux : des médicaments essentiels

Rire, danser, être heureux : des médicaments essentiels

(MFI) Une avalanche d’études scientifiques vient encore de le montrer : on peut compter les émotions positives parmi les meilleurs médicaments existants – des médicaments qui, en plus de leur efficacité démontrée, ne coûtent rien, sont disponibles partout dans le monde et n’ont que des effets secondaires favorables

Le rire est plus contagieux que les virus : peut-on rester insensible quand quelqu’un éclate de rire en face de nous ? Grâce à l’imagerie à résonance magnétique (IRM), des chercheurs de l’université de Londres ont observé le cerveau de personnes exposées à des éclats de rire enregistrés. Aussitôt entendu, le rire déclenche une réponse dans une zone pré-motrice du cerveau : en l’occurrence, la zone qui commande aux muscles du visage de rire ou de sourire.

 
Combattre l’hypertension
Il est maintenant prouvé que les émotions et les pensées positives peuvent aider à rééquilibrer les processus chimiques et neurologiques, déclare le Dr Glenn V. Ostir, de l’Université du Texas, à l’issue d’une importante étude. Plus de 2 500 «seniors » ont été interrogés sur leur mode de vie, leurs maladies et leurs émotions, notées sur une échelle allant de 0 à 12 pour les plus positives. Résultat : plus le chiffre final était élevé, et moins la tension artérielle l’était ! Et l’effet de bien-être était significatif même chez ceux qui prenaient des antihypertenseurs.


La grippe ne passe pas !
Le rire, favorable dans les maladies métaboliques, peut l’être aussi dans les pathologies infectieuses. Près de 200 adultes en bonne santé ont été enrôlés pour une étude réalisée à l’université de Pittsburgh, aux Etats-Unis. Leurs paramètres émotionnels (détente, joie, optimisme, bienveillance, ou au contraire tension, hostilité, etc.…) ont été notés avant l’expérience : l’administration de gouttes nasales contenant des virus du rhume ou de la grippe. Après six jours, les chercheurs ont constaté que parmi les participants heureux la fréquence de la maladie était moindre, ou que les symptômes étaient plus bénins. « Il semblerait que le système immunitaire des personnes ayant des émotions positives apporte une réponse différente aux virus », explique le Dr Sheldon Cohen, auteur principal de l’étude.

Une valse pour le cœur
Et s’il ne suffit pas de rire, on peut – en plus – danser. Des collégiens nord-américains pratiquent la DDR, ou « Dance Dance Revolution » afin d’échapper à l’obésité. Le mouvement, parti de Virginie à l’initiative d’une enseignante, gagne d’autres Etats. Des tests réalisés sur les enfants montrent que leur endurance s’améliore, ainsi que la capacité de dilatation de leurs artères et leur taux de « bon » cholestérol. 


Le plaisir avant le travail
Le bonheur est la clef de la créativité, nous montre une autre étude réalisée à Toronto (Canada) : lorsqu’on est contrarié ou anxieux, on se focalise sur des détails (ce qui n’est pas mauvais pour l’analyse), mais lorsqu’on est joyeux on a plus de facilité pour inventer ou créer. Si vous avez un travail qui vous demande de créer et que vous êtes triste ou de mauvais poil, arrêtez-vous, conseillent les chercheurs, faites quelque chose qui vous donne du plaisir et remettez-vous ensuite à la tâche. 

caroline.baribeau.l

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x